Le pendule

Le pendule, un outil divinatoire

 

Qu’est-ce qu’un pendule ?

Le pendule est un outil utilisé dans la pratique de la radiesthésie. Il permet de capter et d’interpréter des informations. Nous allons poser des questions et celui-ci va nous permettre d’obtenir des réponses.

 

Comment fonctionne un pendule ?

Le pendule est simplement constitué d’un poids suspendu au bout d’un fil. Nous posons une question, nous mettons notre mental en pose et notre subconscient va envoyer une réponse qui va se traduire par des mouvements nervo-musculaires qui vont être amplifié par le pendule. Le pendule va alors commencer à bouger et faire des cercles dans un sens ou dans un autre pour indiquer oui ou non, en fonction des conventions qui auront été établis au préalable. Le pendule permet de répondre à des questions mais aussi de mesurer le taux vibratoire en utilisant une échelle de bovis.

 

Comment tenir son pendule ?

Il existe des techniques différentes, le principal étant de maintenir fermement le fil sans être tendu et en permettant le maximum de liberté de mouvement au poids. Une manière simple et efficace est de tenir le pendule avec sa main dominante (droite si on est droitier) entre le pouce et l’index, le fil à l’intérieur de la main et le poids pendant sur l’index.

                

Comment magnétiser votre pendule ?

Avant de commencer à travailler avec votre pendule, il faudra le magnétiser sur vous afin qu’il soit en phase avec votre subconscient.

  • Tenez le pendule à 5 cm à au-dessus de votre paume de main.
  • Faites balancer le pendule d’avant en arrière au-dessus de la paume main, il amorcera un mouvement rotatif. Il tournera dans un sens puis il s’arrêtera brièvement et tournera dans l’autre sens avant de s’immobiliser.

Quand il sera immobile, il sera magnétisé sur les énergies de votre corps et ainsi vous pourrez commencer à travailler avec.

 

Comment « parler » au pendule ?

C’est par le biais d’une pensée claire émise dans notre mental. Ainsi il faut calmer son mental avant de penser à une question (ne penser à rien), et bien formuler la phrase en fonction des restrictions de langage du pendule. Il faut donc établir un mode de communication, appelé communément conventions. Cela consiste à donner un sens aux différents mouvements que le pendule peut réaliser via notre main. Cela peut être un va-et-vient horizontal, vertical, ou même en diagonale, un cercle sens horaire ou sens contraire, un huit horizontal ou vertical dans un sens ou dans l’autre … Chaque mouvement pourra signifier une réponse différente, comme « oui », « non », « je ne sais pas », « question mal formulée » …

 

Comment demander les conventions à votre pendule ?

Si c’est la première fois que vous utilisez un pendule ou que vous changez de pendule, il faut lui demander ses conventions. Il y en a quatre : oui, non, je ne sais pas, question mal formulée.

Pour connaître des conventions de votre pendule, il est conseillé de procéder comme suit :

  • Avant toute chose faite légèrement balancé le pendule d’avant en arrière.
  • Pensez ou dites : « pendule, donne-moi un OUI ». Le pendule amorcera un mouvement. Pour vérifier la convention posez lui une question dont vous connaissez la réponse.
  • Recommencer la même chose pour les 3 autres conventions.
  • Vous pouvez également écrire le « oui » sur une feuille et le « nom » sur une autre et voir comment le pendule réagit.

 

Choisir son pendule

Il existe différents types de pendules : en bois, en métal, en cristal de roche, en pierre…

Vous choisirez votre pendule de manière intuitive, vous irez vers celui qui vous attire, il n’y a pas de bon et de mauvais pendules, l’important est qu’il soit bien axé c’est-à-dire que le poids tombe bien à la verticale.

Voici une vidéo qui pourra éventuellement vous aider à faire votre choix :  https://www.youtube.com/watch?v=zkHn0TUz1I4

 

Informations supplémentaires

Voici ci-joint un manuel qui complètera l’article et qui vous fournira des exemples de planches de radiesthésie https://www.subtil.net/store/medias/pdf/le-petit-manuel-du-pendule.pdf

 

 

 

 

Partager